Navigation Menu
En première page du journal régional (L’Avenir de l’érable)

En première page du journal régional (L’Avenir de l’érable)

on juin 22, 2008 | 7  720 comments

Leur passion pour le vélo a permis à un couple de Lyster de partager une belle aventure. Du Texas jusqu’au Québec, ils ont pédalé pendant 45 jours franchissant neuf états américains et deux provinces canadiennes, un parcours de 4 675 km.

«C’est un rêve que nous avons réalisé», d’expliquer Irenée Fiset, 68 ans, et sa conjointe Mariette Laberge, 61 ans, propriétaires retraités d’une ferme laitière qui se promettaient de faire un tel voyage depuis quelques années déjà.

«Nous avons eu beaucoup de plaisir et nous avons apprécié le faire. Jamais, nous n’avons eu l’idée d’abandonner. Nous avons rencontré des gens intéressants et il y avait toujours quelqu’un qui arrivait au bon moment pour nous aider quand surgissait un problème», de raconter Irenée et Mariette de retour à leur maison de Lyster.

Tous les membres de leur famille et leurs amis ont d’ailleurs pu suivre leur périple sur le blog qu’ils ont alimenté avec textes et photos grâce à l’accès Internet qu’ils obtenaient gratuitement dans les bibliothèques municipales qu’ils ont pu fréquenter au long du parcours.

C’est en avion, et avec tout leur attirail, qu’ils se sont d’abord rendus à Donna, au Texas, chez la sœur d’Irenée (Lise) qui les a accueillis le 10 mars dernier. «Ça faisait longtemps qu’on lui disait qu’on irait la voir. Nous avons donc joint visite et randonnée. Après y avoir passé la semaine et avoir donné quelques coups de pédale de l’autre côté de la frontière au Mexique, situé à peine à 20 kilomètres au sud, Irenée et Mariette pliaient bagages et se lançaient dans leur retour au Québec à vélo le 18 mars. Le 2 mai dernier, ils arrivaient chez leur fils, Patrick, à Saint-Jean de Rouville après avoir maintenu une moyenne d’un peu plus de 100 kilomètres par jour.

Irenée et Mariette vont se souvenir de leur première nuit qu’ils ont dû passer dans le centre communautaire d’un camping où ils s’étaient arrêtés. «À notre grande surprise, l’armée américaine est venue nous avertir qu’il y avait un feu de forêt à proximité et que l’on pourrait nous demander d’évacuer les lieux. Finalement, tout s’est bien passé».

Il y a aussi eu cette crevaison sur leur petite remorque à bagages. «Il y a des gens qui ont passé toute leur journée du samedi à s’occuper de nous et à trouver un réparateur de vélo. Ils nous ont même offerts de payer les réparations. On n’en revenait pas de leur générosité. On a payé nos réparations qui se chiffraient à 140 $ mais on s’est laissé convaincre d’accepter le certificat cadeau qui nous permettait d’aller manger au Outlaws B.B.Q., un restaurant qui offre la cuisine typique de la Louisiane».

Au Mississipi, le couple a eu droit à une belle pluie froide après avoir évité, par une journée, une tornade qui avait frappé dans le secteur de Jackson. À Tupelo, toujours au Mississipi, ils en ont profité pour faire une pause et faire un peu de magasinage et se payer une petite visite à la maison natale d’Elvis Presley.

Finalement, il y a eu les côtes du Tennessee qu’ils ont dû surmonter. «La grand’ côte de Saint-Jean-de-Brébeuf n’est rien à côté de ça», de dire en riant Irenée et Mariette qui ont mis deux jours et demi pour traverser l’état, parfois à pousser leur vélo et remorque. Évidemment qu’il y a eu un comité d’accueil pour les accueillir à leur arrivée au Québec.

Il ne leur en a coûté qu’environ 5 000 $ pour leur petite balade en incluant bien sûr leurs billets d’avion pour se rendre au Texas. «C’est surtout l’hébergement qui était le plus dispendieux, soit au camping ou au motel. Pour ce qui est de la nourriture, on faisait notre épicerie et on préparait nos repas. Nous avons peu fréquenté les restaurants».

Irenée et Mariette, qui ont apprécié le support moral de leur famille dont leurs enfants Bruno, Annie, Patrick et Nicolas, par le biais de leur blog, n’ont pour l’instant pas d’autre projet de prévu à part bien sûr se payer d’autres petits voyages de deux à cinq jours à vélo avec leurs petits-enfants à l’aube de la prochaine période estivale.

Il est possible de consulter leur blog qui sera disponible encore quelques semaines à l’adresse www.fisberge.blogspot.com .